Possession de la maison de Chappes à la fin du XIIe siecle, la chatellenie de Gyé fut acquise à la fin du XIIIe par le duc de Bourgogne qui fit renforcer les défenses de cette place frontière, située dans un resserrement de la vallée de la Seine et isolée par une dérivation alimentant une succession de moulin.
      Tombée en 1358 aux mains des Anglo-Navarrais, la place fut évacuée deux ans plus tard. Elle échut alors à Blanche de Navarre, jeune épouse du roi Philippe VI de Valois.
      Le château revint à Louis XI qui, en 1477, en fit don à Pierre de Rohan (1451-1513), dit "maréchal de Gyé" qui se distingua dans la diplomatie et l'art militaire.
      Détruit pendant les guerres de religion, il n'en subsiste plus qu'un pavillon carré en 1770 dans l'inventaire de la vente au Marquis de Montmort, lieutenant général des Armées du Roi. Le château devient bien national après la révolution, mais il est ensuite acquit par la fille du Marquis à la restauration.
      Cinq fois revendu en moins d'un siècle, ce dernier fut finalement acquis en 1966 par M.et Mme Raymond Albert qui se sont attachés avec goût à le restaurer (propriété privée)